Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 décembre 2012

Chat sur la situation nucléaire au Japon

Nous retranscrivons ci-dessous un message d'ordre pratique du consul de France à Tokyo :

Chers compatriotes,

L'Ambassade, en coopération avec l’IRSN*, répondra à vos questions sur la situation nucléaire au Japon le :

                 Mardi 4 décembre 2012 entre 18h00 et 19h30

Pour prendre part à la discussion animée par le conseiller nucléaire et un expert de l’IRSN, rendez-vous sur le site internet de l'Ambassade. Les modalités d’accès au chat y seront publiées très prochainement :
www.ambafrance-jp.org

Avec mes très cordiales salutations,
 
JJ. POTHIER
Consul
Ambassade de France au Japon

* Institut de Radioprotection de Sûreté Nucléaire

09 février 2011

PEC : l’AFE se prononce pour un plafonnement des montants de prise en charge par établissement

Mme ALLIOT-MARIE, Ministre des affaires étrangères et européennes et Présidente de l’Assemblée des Français de l’étranger, a saisi pour avis notre assemblée lors de sa réunion en formation de bureau les 17 et 18 décembre dernier. Ce fut l’occasion d’un nouveau débat animé entre les partisans de cette mesure, symbolique et politique, voulue par le Président de la République, et ceux qui en contestent autant la pertinence que le coût.

Les conseillers ont émis un avis majoritairement favorable au projet de décret qui vise à fixer, à partir de septembre 2011, les montants de référence pour la prise en charge des frais de scolarité sur ceux de l’année scolaire de référence 2007-2008 pour les établissements de l’hémisphère nord et sur ceux de 2008 pour les établissements de l’hémisphère sud.

Cet ajustement va dans le bon sens mais comporte encore des imperfections : l’évolution de ces montants ne prendrait pas en compte les variations de changes ni d’inflation dans le pays hôte de l’établissement, ce qui devrait très rapidement introduire des disparités sensibles entre pays. C’est pourquoi les Conseillers ont souhaité apporter un amendement au projet de décret permettant une variation du plafonnement de la prise en charge pour certains pays (principalement Amérique du Sud et Afrique). Les Conseillers ont par ailleurs voulu introduire un autre amendement portant sur le choix de l’année scolaire de référence pour le plafonnement, soit 2009-2010 au lieu de 2007-2008.

La question de la PEC reste un choix politique et les amendements proposés même s’ils essayent de corriger certains défauts de la mesure ne résolvent pas la question fondamentale sur cette mesure. Il faut soit supprimer la PEC et reverser son budget dans celui des bourses, soit étendre la mesure le plus rapidement possible vers les classes du collège afin d’en faire profiter plus de familles par un souci d’équité assez évident. La PEC est une mesure généreuse mais dont l’application suscite toujours beaucoup d’interrogations. Les amendements votés au récent bureau de l’AFE vont dans le bon sens mais manquent d’ambition par rapport à l’objectif de faire de la PEC une mesure plus juste et mieux adaptée à la réalité.

Franck BARRAT
Conseiller à l’AFE pour l’Ouest-américain
Conseiller national Modem

13 juin 2010

Réunion de juin de la section Modem Japon

Dimanche 20 juin 2010 à partir de 14 heures, la section Modem Japon tiendra sa réunion mensuelle à son siège de Nara et fêtera comme l'an dernier la Fête de la Musique.

En effet, le Club de France de Nara que dirige notre ami et Vice-président Olivier Jamet célèbrera la Fête de la Musique dans ses locaux mitoyens à travers une programmation musicale de qualité. (Vous trouverez un exemplaire du programme ici).

Tous les adhérents et sympathisants du MoDem au Japon, ainsi que leur famille, sont naturellement gratuitement conviés à cet événement qui sera notre lieu de rendez-vous.

La réunion, qui devrait débuter aux alentours de 14 heures, sera pour nous l’occasion de faire se rencontrer les membres et sympathisants Modem du Kansaï et ceux du Kanto qui auront fait le déplacement.

Espérant vous voir nombreux et nombreuses, le Bureau du MoDem Japon vous donne donc rendez-vous dimanche 20 juin 2010 au Club de France de Nara.

01 juin 2010

Réunion de Juin de la section

Dimanche 20 juin 2010 à partir de 14 heures, la section Modem Japon tiendra sa réunion mensuelle à son siège de Nara et fêtera comme l'an dernier la Fête de la Musique.

En effet, le Club de France de Nara que dirige notre ami et Vice-président Olivier Jamet célèbrera la Fête de la Musique dans ses locaux mitoyens à travers une programmation musicale de qualité. (Vous trouverez un exemplaire du programme en cliquant ici).

Tous les adhérents et sympathisants du MoDem au Japon, ainsi que leur famille, sont naturellement gratuitement conviés à cet événement qui sera notre lieu de rendez-vous.

La réunion, qui devrait débuter aux alentours de 14 heures, sera pour nous l’occasion de faire se rencontrer les membres et sympathisants Modem du Kansaï et ceux du Kanto qui auront fait le déplacement.

Espérant vous voir nombreux et nombreuses, le Bureau du MoDem Japon vous donne donc rendez-vous dimanche 20 juin 2010 au Club de France de Nara.

23 mai 2010

Rencontre avec le Sénateur Richard Yung

A l'initiative de l'ADFE Japon une rencontre avec le Sénateur Richard Yung, sénateur PS des Français de l'étranger, s'est déroulée jeudi soir à l'Institut. Il était accompagné de René Aicardi et de Thierry Consigny, tous deux conseillers AFE de la circonscription de Tokyo.

Ouverte à tous les Français résidant au Japon, cette réunion, dont le thème était « Représentation politique des Français établis à l'étranger, ce qui va changer en 2012 », s'est tenue devant une trentaine de personnes.

Le Sénateur a tout d'abord rappelé l'organisation actuelle de la représentation des Français de l'étranger à travers l'AFE (Assemblée des Français de l'Etranger) et au Sénat avec 12 sénateurs qui leurs sont rattachés.

Il est ensuite revenu sur les modifications de cette représentation qu'a apportées la réforme constitutionnelle de 2008. Et notamment la possibilité pour les Français de l'étranger d'élire directement leurs députés à l'Assemblée Nationale.

Le Sénateur a souligné qu'une des principales différences qui allait s'opérer tenait dans le rattachement des députés à des circonscriptions précises, ce qui n'est pas le cas des Sénateurs aujourd'hui puisque ceux-ci représentent tous les Français dans le monde.

Il a ensuite expliqué quelles étaient les difficultés logistiques que représentait la mise en place d'une telle élection (comptes de campagne, liberté de tenir des réunions en fonction des pays...).

La seconde partie de la réunion fût une séance de questions réponses.

A une question sur les différentes étapes de sa visite au Japon, R. Yung nous a fait part de la nature des échanges qu'il avait eu le jour même avec M. Tetsuji Nakamura, le secrétaire d’État à la justice japonais au sujet du problème des enfants de couples divorcés franco-japonais privés de leur parent français. (Voir compte-rendu de l'entretien ici).

Dans la foulée, je lui ai posé la question de savoir s'il ne faudrait pas aussi impliqué l'Union Européenne plus fortement car le sujet n'avait pas été abordé par les dirigeants européens lors de la Conférence UE-Japon de la fin Avril.
Le Sénateur a répondu qu'il projetait d'alerter les Parlementaires européens et de les sensibiliser à ce sujet.

En réponse à une intervention de Robert Lacombe, directeur de l'Institut, le Sénateur a ensuite expliqué les modifications sur l'action culturelle de la France qu'entrainerait l'adoption du "projet de loi sur l'action extérieure de la France" actuellement en discussion au Parlement. Celle-ci visant à un regroupement des différents organismes et structures qui la composent ainsi qu'à en développer l'auto-financement.

A propos de cette loi j'ai fait connaitre mon opposition à l'article 13 qui porte sur la possibilité pour l'État de demander remboursement aux Français qui à l'étranger auraient bénéficié de toute assistance militaire, diplomatique ou sanitaire et demandé au Sénateur sa position.
Celui-ci m'a répondu avoir voté cette loi, justifiant son choix par le fait qu'un grand nombre de nos concitoyens s'adonnaient à des attitudes irresponsables (tourisme en zones déconseillées par le MAE).

Si j'ai acquiescé à cet argument, j'ai néanmoins fait savoir que la loi était à mon sens excessivement flou quant à la distinction entre les cas qui méritaient effectivement demande de remboursement, et ceux qui devraient en être dispensés (journalistes, humanitaires, commerciaux...) laissant une trop grande part à l'arbitraire. Réponse du Sénateur : « Vous êtes pessimiste ! ».

Malgré une faible mobilisation de la communauté française, du fait peut être d'une communication un peu tardive de l'événement, cette réunion fût très intéressante et je tiens à remercier l'ADFE Japon de l'avoir organisée.

Alexandre Joly.
Président de la section Modem Japon

17 mai 2010

Café Démocrate du mois de mai

Chers amis démocrates du Japon,

Notre «Café Démocrate» de mai se tiendra :

- Dimanche 23 mai à partir de 15 heures au
- Canal Cafe qui se trouve à 2 minutes de la station de Iidabashi.
Plan ici.

Cette réunion sera l’occasion de faire connaissance avec de nouveaux adhérents et sympathisants, de voir l’activité de la section et du MDFE sur le mois écoulé, et de discuter de l'actualité politique nationale et internationale.

A dimanche !

04 mai 2010

Exercice de prévention aux innondations

Les pompiers de l'arrondissement de Shinjuku organisent un exercice de prévention aux innondations, tsunamis et typhons le samedi 8 mai 2010 de 9H30 à midi. Cette démonstration aura lieu au parc Meiji.

Si les habitants de Shinjuku sont prioritairement visés, la nature générale des démonstrations est susceptible d'intéresser tous les résidents français.

Vous trouverez (en cliquant ici) une copie du programme tel que les services consulaires l'ont fait parvenir aux ilotiers de Shinjuku, avec notamment une carte précisant le lieu des démonstrations.

01 avril 2010

Japon : garde d'enfants binationaux

Le journal La Croix, dans son édition du 31 mars, consacre un article aux enlévements, légaux au Japon, d'enfants binationaux par un de leurs parents. Vous pouvez retrouver cet article sur le site de l'association SOS Parents Japan.